News
26 Novembre 2014

OGEO FUND a organisé, le 25 novembre 2014, une table ronde intitulée "Les Belges et leur pension : objectifs et moyens pour une réforme viable" afin de présenter les résultats de l'enquête exclusive commanditée par OGEO FUND et menée par IPSOS sur les retraites en Belgique.

La table ronde était composée d’un panel d’experts de haut niveau issus du monde académique et professionnel, en présence de M. le Ministre fédéral des Pensions, Daniel Bacquelaine. Organisée en collaboration avec la Banque Degroof, cette rencontre inédite a permis d’évoquer les attentes des Belges sur l’avenir de leur pension et d’aborder les pistes de réforme préconisées par le même gouvernement et présentées quelques heures plus tard au Parlement.

Se sont exprimés:

  • Daniel Bacquelaine, Ministre fédéral des Pensions
  • Roland de Turck, Vice-Président IPSOS Belgique
  • Pierre Devolder, Professeur Université catholique de Louvain
  • Etienne de Callataÿ, Economiste en chef et Administrateur délégué de la Banque Degroof
  • Ralf Jacob, Chef de l’unité Protection sociale et système d’activation sociale, DG Emploi, Commission européenne
  • André Gilles, Président du Conseil d'administration d'OGEO FUND

En ouverture de la conférence et quelques heures seulement avant la présentation de son projet de réforme au Parlement fédéral, le Ministre fédéral des Pensions, Daniel Bacquelaine, a souligné que seuls 10% de la population travaillaient jusqu’à 65 ans et que le projet de réforme devrait en conséquence ouvrir la possibilité de travailler sans limite après 65 ans.

Au cours du débat, les experts ont pu prendre connaissance de l’opinion publique belge sur le sujet des pensions à partir d’une enquête d’opinion commanditée par OGEO FUND et menée par IPSOS avant les débats actuels sur la réforme et l’annonce du relèvement de l’âge légal de la pension à 67 ans. Roland de Turck, Vice-Président IPSOS Belgique a ainsi estimé qu’« il ressort de notre enquête une inquiétude générale des Belges par rapport au futur des pensions. Une large majorité des travailleurs pensent en effet que leur pension ne sera pas suffisante pour maintenir un niveau de vie satisfaisant. Et d’ailleurs, 4 personnes interrogées sur 5 considèrent que les autorités publiques devraient en priorité assurer un financement adéquat des retraites ».

Clôturant le débat, André Gilles, Président du Conseil d’administration d’OGEO FUND, a rappelé l’engagement d’OGEO FUND à encourager l’analyse et l’approfondissement de la problématique des pensions en Belgique et de souligner ainsi qu’« OGEO FUND ne se contente pas de tirer la sonnette d’alarme, mais en tant que 5ème plus grand Organisme de Financement de Pensions de Belgique, souhaite s’associer à une démarche constructive et essentielle pour le financement futur des pensions. »

Reportage de RTC Liège diffusé le 25 novembre 2014.

Vous souhaitez disposer des résultats complets de cette étude ? Rendez-vous ici.